Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Johann Wolfgang von Goethe est  né le 28 août 1749 à Francfort et décédé le 22 mars 1832 à Weimar, est un romancier, dramaturge, poète, scientifique, théoricien de l'art et homme d'État allemand.           Ses œuvres : Werther - Faust - Hermann & Dorothée - Wilhelm - Meister - Vérité & Fiction - Goetz De Berlichingen etc...    Issue d'une famille aisée, bénéficiant très tôt d'une éducation exigeante, Goethe se révèle être un brillant élève. Poussé par son père, il effectue des études de droit à Leipzig, en 1765. Il manifeste parallèlement un grande intérêt pour les arts littéraires, et se prend de passion pour Shakespeare. Au fil de ses rencontres et de ses aventures amoureuses, il trouve l'inspiration nécessaire à la composition de quelques poèmes, tels que les Nouveaux Lieder ou le Caprice de l'amant. De sérieux problèmes de santé le contraignent alors à rejoindre Francfort. Il y rencontre une amie de sa mère qui éveille en lui un intérêt pour le mysticisme, l'occultisme et l'alchimie. Dès 1770, alors qu'il a recouvré la santé, il décide de poursuivre ses études de droit à Strasbourg. Reçu docteur en sortant de l'université en 1772, et de retour en Allemagne empli d'inspiration, Johann Wolfgang von Goethe entame la rédaction de nombreuses œuvres. Parmi elles, la pièce de théâtre Götz von Berlichingen (1773) remporte un sérieux succès et s'intègre parfaitement dans le courant littéraire allemand du Sturm und Drang (Tempête et élan). Goethe s'inspire ensuite de son amour déchu avec Charlotte Buff pour écrire son premier roman, Les Souffrances du jeune Werther (1774). L'œuvre, traitant notamment du suicide, fait grand bruit en Allemagne, puis en Europe. Son succès est immédiat : voilà Goethe devenu riche et célèbre, dès son premier livre. L'année suivante, il est appelé à Weimar et est chargé de lourdes fonctions administratives auprès du prince. Il y développe une relation platonique avec Charlotte von Stein, qui engendre un important échange épistolaire. Il publie quelques poèmes et des pièces de théâtres, dont Iphigénie en Tauride (1786). Ayant besoin de répit, Goethe passe un séjour régénérateur en Italie, à partir de 1786. De retour en Allemagne en 1788, Johann Wolfgang von Goethe partage une grande histoire d'amour avec Christiane Vulpius. Nommé à la direction de la culture, il étudie les sciences, et publie des articles scientifiques sur la biologie (la Métamorphose des plantes, 1790) et la géologie. En 1794, il se lie d'amitié avec Friedrich von Schiller, qui lui permet d'approfondir ses conceptions littéraires. En 1808, Goethe publie la première partie de son

total, la pièce de théâtre Faust. Il y fait le récit de la vie de Johann Georg Faust, alchimiste allemand, qui vend son âme au diable Méphistophélès pour jouir de la vie. Goethe rédige une seconde partie à cette pièce acclamée, qui n'est publiée qu'en 1832 à titre posthume. Goethe revient à des considérations plus scientifiques et s'intéresse à l'étude de l'optique, auquel il consacre son Traité des couleurs, en 1810. Le contexte politique de l'époque bouleverse sa vision de la vie. Ses dernières œuvres sont marquées par la sagesse d'un homme vieilli. C'est après une longue vie tumultueuse et passionnée que le "Sage de Weimar", Johann Wolfgang von Goethe, s'éteint chez lui, à l'âge de 82 ans, le 22 mars 1832.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :